Ceux venus du noir

De Le monde de Niil - Wiki

Campagne de Fantasy Craft sur Niil suivant l'Éveil des Justes, MJ : Elvith, joueurs : Dadou, Ogg, BCL, Stoff, Romain, Boris.

La campagne commence en 163 A.L. (Âge de Liberté), c'est-à-dire huit ans après la passation de pouvoir à Irnym.

Canevas

Prologue

Menegas ne donne plus de nouvelles depuis six mois ! Il faut le retrouver et pour cela ses anciens amis, dispersés à travers la Province, vont se réunir et mener l'enquête.

Campagne

Menegas a été retrouvé dans les Racines Obscures, où il a été torturé pendant six mois par les Nielerims. De ses souvenirs très parcellaires, les Justes déduisent que les elfes noirs et les Laarans se sont alliés contre toute attente et préparent une invasion de la Province de Sardoréan. Ces serviteurs des enfers surgiront d'une caverne namisse et c'est donc la Fédération que le groupe doit se rendre pour mener son ultime combat !

PJ

Cassandre Val'Vormal, fille d'Alytor Val'Shia

Cassandre dans sa tour à Wendawin

Humaine intelligente, Magicienne, Mage 8

Joueuse : BCL

Titre : Conjuratrice, ex-Chancelière de Wendawin

Date et lieu de naissance : Le 10 du mois de Rîlan de l'an 131 A.L. à Wendawin

Histoire : Après l'Éveil des Justes et la séparation de ceux-ci, Cassandre retourna à Wendawin pour exercer le pouvoir. Elle pouvait enfin apparaître en public vu qu'elle avait retrouvé son apparence. En quelques années, elle réussi à faire avancer l'Université dans le sens qu'elle avait souhaité. Les personnes non douées de Magie avait désormais le droit de circuler dans la Cité. Les commerces commençaient à se développer dans ce qu'on appelait autrefois la Désolation. Pour ce qui est des ensorceleurs, elle avait réussi à en faire libérer un grand nombre. Ceux qu'on estimait les plus dangereux étaient toujours enfermés.

En fait, les huit Directeurs avaient assez bien accepté sa prise de pouvoir car elle prenait toujours en compte leurs avis. Néanmoins, Disean Sev'Iegan, l'elfe noir Directeur de la Guilde de l'Enchantement, suspecté depuis longtemps de tirer les ficelles en douce et de contrôler par magie les autres Directeurs, et elle entraient souvent en conflit. Dans l'affaire c'est surtout lui qui avait été destitué de son pouvoir.

L'animosité grandissante entre eux deux fut une des principales raisons qui la poussa à démissionner en 160 A.L. de son rôle de Chancelière. Pourtant, elle ne disparut pas totalement du tableau politique de Wendawin vu que le nouveau Chancelier l'avait choisie comme Conseillère.

En fait, dès qu'elle avait retrouvé apparence humaine, Cassandre avait renoué les liens avec son père qui commençait à sortir de sa dépression. Elle passait beaucoup de temps chez lui. Du moins, le temps qu'elle ne passait pas aux affaires de la Magocratie ou fourrée dans la bibliothèque, elle le passait chez lui. Elle y avait tissé des liens avec un jeune ami de son père : Nedmir Sin'Vormal, mage de l’École de la Nécromancie. Ils se sont mariés en 159 A.L. et ont aujourd'hui deux enfants : une fille, Eryl, agée de 3 ans, et un fils Astarfel (nommé en l'honneur d'un certain barde !), qui a 5 mois.

Apparence et personnalité : Cassandre n'est pas très grande, elle a les yeux verts de son père et son nez en trompette. Elle a de long cheveux.

Lorsqu'elle était au pouvoir, Cassandre essayait d'être la plus juste possible, mais ce n'était pas toujours facile. Comment être sure que les Ensorceleurs qu'elle avait fait libérer étaient vraiment inoffensifs ? A qui donner raison lors de querelles entre les Directeurs ? C'était ce genre de questions qu'elle se posait constamment, et qui la torturaient. Elle se sentait responsable de tant de choses qu'elle devenait incapable de prendre une décision rapidement. C'est une autre raison qui la fit abandonner le pouvoir.

Désormais, elle ne pouvait plus être une dirigeante parfaite, mais elle s'efforçait d'être une mère de famille parfaite.

Trait héroïque : Érudit, Âme sœur (Nedmir Sin'Vormal)

Earthén, fils d'Eator

Earthén adoubant un paladin

Humain dévoué, Clerc, Prêtre 8

Joueur : David

Titre : Père de Platine d'Irnym

Date et lieu de naissance : le 4 du mois d'Amaran de l'an de grâce 134 A.L. à Irnym

Histoire :

  • 155-157 : Après l'Éveil des Justes et la séparation de ceux-ci, Earthén, désormais Père de Platine, entreprit avec Wyldor de réformer le Paladinat. Mais cela s'avéra plus difficile que prévu : le peuple, bien qu'adorant Earthén, était habitué à l'ancienne politique d'Irnym, et le haut clergé se préoccupait plus de pouvoir et d'argent que du culte et du peuple. Earthén dépensa toutes ses forces à lutter contre eux. Cela fut source de tensions avec Wyldor, qui pensait que pour mettre en place les réformes, mieux valait ne pas avoir les grands prêtres à dos. Cependant, Earthén était trop obtus et ne l'écouta pas. Bientôt, tout le grand clergé se ligua contre Earthén, qui se retrouva isolé à la tête du culte. Alors, il commença à douter de sa foi. Pourquoi Borarus l'avait-il envoyé jusqu'ici et ne l'aidait-il pas, maintenant qu'il était enfin possible de mettre en place les changements dont il avait toujours rêvé ? Pourquoi semblait-il être le seul membre intègre du haut clergé ? Il passa ses journées et ses nuits à prier en quête de réponses, en vain. Il décida alors d'aller chercher des réponses ailleurs : chez ceux qui croyaient sincèrement.
  • 157-162 : Il dit partir en pèlerinage et commença un grand voyage à travers la Province. Il allait de lieux de culte en lieux de culte, et discutait avec les croyants, quelque soit leur religion ou leur race, pour essayer de comprendre la vraie nature de la foi, et retrouver la sienne. Bientôt, subjuguées par le charisme d'Earthén, de nombreuses personnes l'accompagnèrent : que ce soit des croyants qui doutaient, ou qui voulaient mieux comprendre leur religion. Jamais la Province n'avait connu rassemblement plus hétéroclite : humains, gnomes, elfes, nains, de toutes les religions et tous les horizons, philosophant au grès des chemins. Bien qu'intrigué par les pérégrinations d'Earthén, le haut clergé était satisfait d'en être enfin débarrassé.
  • 163 : Plusieurs courant de pensée avaient émergés au sein de la communauté itinérante. Pour certains, toutes les religions n'étaient que des expressions différentes d'une même passion commune : la foi, et il fallait les transcender en n'en gardant que cette substance essentielle. D'autres étaient arrivés à la conclusion que les religions étaient fondamentalement mauvaises. D'autre encore avaient trouvé un culte à leur goût. Mais tous continuaient à participer aux discussions et les nouveaux venus affluaient toujours plus. Quant à Earthén, nul ne savait où ses réflexions l'avaient mené...

Apparence et personnalité : Chauve, comme tous les prêtres de Borarus, Earthén porte une barbe taillée finement. Son visage est dur et sans âge, si mystérieux que bien que chacun le reconnaisse, personne ne sait vraiment à quoi il ressemble. Après l'épisode des Justes, il a gagné une grande confiance en son pouvoir de persuasion et est plus charismatique que jamais.

Trait héroïque : Fier, Terrible secret (a perdu la foi)

Maegnot, fils d'Orpilo Mah'Laten

Maegnot pendant une soirée trop arrosée

Gnome, Bretteur, Assassin 3/Mage 1/Guerrier runique 4

Joueur : Ogg

Titre : La Lame des Arcanes (même s'il ne cautionne pas et préfère la simplicité de son prénom)

Date et lieu de naissance : Le 16 du mois d'Oxedan de l'an 93 A.L., à Wendawin

Histoire : Après l'Éveil des Justes et la séparation de ceux-ci, Maegnot partage son temps entre sa famille à Wendawin (et Cassandre) et les gnomes anarchistes. À sa famille, il rend le talisman qui l'a protégé de ses pouvoirs durant sa jeunesse. Chez les gnomes, il développe sa magie et participe à quelques "déroutages" d'étrangers qui ne comprennent rien a l'anarchisme. Dès qu'il entend parler de la quête d'Earthén et ces disciples, il vient les voir, et tente de les convaincre des vertus de l'anarchisme, car contrairement à beaucoup de gnomes, il n'est pas convaincu que l'anarchisme est impossible pour les humains. Il veut vérifier par lui même avant. Il parvient donc a convaincre plusieurs groupes de disciples de s'essayer à l'anarchisme. Mais c'est une cruelle déception pour Maegnot: dans chaque groupe apparait un leader incontesté : chose complètement à l'opposé de l'anarchisme. Il est triste pour les humains car ceux-ci ne pourront jamais s'élever au dessus de leur condition de ploucs.

Après ces essais infructueux, il rentre chez les gnomes qui doivent faire face aux elfes noirs: une sortie des Racines Obscures est apparue en plein dans leur territoire. Les elfes noirs sont moins faciles à berner avec des illusions que les humains ploucs (ils ont quelques magiciens), et les gnomes sont contraints de combattre.

Après d'intenses combats, et avec l'aide de Maegnot, ils parviennent à sceller cette sortie des racines obscures définitivement. Cependant, Maegnot a maintenant une haine particulièrement violente, pour un gnome (c'est-à-dire pas très violente) contre les elfes noirs: ceux ci ont tué un de ses meilleurs amis, le philosophe gnome Poggnot. Pendant cette guerre, il est aussi grièvement blessé (et oui, même s'il a abandonner son héroïsme stupide quand il combat pour des humains, quand il s'agit de gnomes, c'est un autre affaire!) et tombe dans les pommes pendant un bataille (pour changer). Mais il se rend compte aussi que toutes les fois où il est tombé dans les pommes l'ont fortifié. Bref, ses aventures avec les elfes noirs lui ont aussi apporté une nouvelle balafre. Celle-ci, bien que nettement plus petite que les précédentes, a été causée par une arme magique, et les gnomes sont incapables de la soigner. Alors que la plupart du temps, la blessure ne cause qu'une douleur sourde, elle se réveille parfois pour causer à Maegnot une terrible douleur, aussi bien physique que mentale.

Après cela, il veut en savoir plus sur les elfes noirs, il se met donc en tête de retrouver Menegas, qui sera sans doute la source la plus fiable d'infos sur ces elfes corrompus et leurs armes magiques.

Apparence et personnalité :

Trait héroïque : Survivant, Maudit (le MJ peut dépenser des dés d'action pour infliger la condition nauséeux jusqu'à la fin de la scène et un nombre de dégâts égal au résultat des dés et ignorant la RD)

Menegas, fils de Thorfyn, du clan Ilsuniir

Menegas, métamorphosé par son séjour chez les elfes

Elfe, Escroc, Courtisan 4/Damoiseau 4

Joueur : Romain

Titre : Seigneur elfe, l'Œil des Justes (en référence à son passé d'espion)

Date et lieu de naissance : à Caewhil

Histoire : Après les passations de pouvoir à Irnym et à Wendawin, Menegas, choqué par la guerre qu'il vient de mener avec ses compagnons, décide de se retirer de toute vie sociale pour un moment. Il réduit ses contact avec le reste du monde au minimum: sa communication se résume à des lettres envoyés à ses amis, ainsi qu'au vieux Luc, qui se révèle d'une grande aide morale. Après 10 mois d'isolation et de réflexion, Menegas trouve enfin une raison qui l'anime: la lutte contre les elfes noirs. Il abandonne son cynisme pour défendre une cause juste, et jette symboliquement le collier de la cougar à la mer. Quelque milliers d'année avant Rambo, il fait sien le crédo : "Mieux vaut mourir pour une cause que vivre pour rien". Il remet en place son réseau d'espions et grâce à son amie Cassandre (à l'époque Chancelière de Wendawin), il entreprend des missions d'espionnage de Disean Sev'Iegan, elfe noir à la tête de la Guilde de l'Enchantement. Il apprend notamment que le massacre de son village d'humain (cf biographie de Menegas) a été commandité par un elfe noir.

Ensuite, à l'occasion des retrouvailles des Justes un an après leur séparation, les elfes l'acceptent enfin parmi eux, et lui révèlent qu'il a la chance de faire partie des descendants directs du Roi (ce qui représente environ une soixantaine d'elfes). Pour la première fois, parmi son peuple, les doutes qui l'habitaient disparaissent peu à peu (il perd sa paranoïa). On lui raconte aussi que ses parents biologiques furent pourchassés et tués par les elfes noirs peu après lui avoir donné naissance. Il décide donc d'agir, et demande à ses amis, notamment la Marquise, d'unir leur force pour combattre l'ennemi unique : les Nielerims. Son objectif : devenir un Chevalier d'Eldarian, et rassembler les elfes pour entrer en lutte. Afin d'être accepté parmi les chevaliers d'Eldarian, il s'entraîne au maniement de l'épée. On l'envoie alors, avec quelques autres preux combattants et mages elfes, combler une voie d'accès vers les Racines Obscures dans les collines d'Ei'Net qui s'est récemment ouverte. Mais alors qu'ils descendent dans les profondeurs, ils se font capturer…

Apparence et personnalité : Sa noblesse lui confère une certaine élégance, mais ses traits sont durs, marqués par les conflits.

Sa corpulence est du type grand et svelte, un elfe quoi.

Sa personnalité a changé : sa détermination est plus grande, il a perdu son cynisme et sa paranoïa, car il connaît maintenant ses vrais ennemis. Bref Menegas n'est pas là pour déconner, il veut casser de l'elfe noir (non Menegas n'est pas raciste).

Trait héroïque : Motivations, Traumatisé (du à sa captivité chez elfes noirs)

Ulfar, fils de Goroth, du clan Graheim

Ulfar, en pleine réflexion tactique

Nain, Porteur de bouclier, Soldat 4/Capitaine 4

Joueur : Stoff

Titre : Commandant de Platine de Baranré

Date et lieu de naissance : Le 3 du mois de Rîlan de l'an 90 A.L., à Irnym

Histoire : Après l'Éveil des Justes et la séparation de ceux-ci, Ulfar, alors récemment commandant de Platine, retourna dans sa commanderie de Baranré pour continuer à remettre un peu d'ordre et effacer les dernières traces de la guerre. Mais celle ci étant tellement cruelle, ce sera surement la dernière.

Sa gestion de la commanderie est plutôt juste. Il a insisté sur la culture et le rétablissement des réserves.

Durant les 7 années, Ulfar fit la connaissance d'une jolie naine du nom de Tharma. Deux ans après un mariage et un petit nain (pléonasme?) nommé Goddi. Ulfar est très heureux de tout cela mais la présence de trop de nains autour de lui le comble de joie, certes mais il aimerait plus de gens de son peuple dans le Paladinat d'Irnym et plus généralement dans l'ordre de Borarus.

Wyldor, avec qui il a gardé une très grande amitié, est devenu le parrain du petit (décidément) Goddi. La fête fut très belle et très impressionnante.

Apparence et personnalité : Ulfar mesure 1m22, pèse 87kg, a des yeux gris et une magnifique chevelure rousse. Il a aussi une belle barbe de nain de la même couleur.

Ulfar est quelqu'un de très doux, très posé, sachant tout de même se battre avec férocité quand il le faut. Il se balade avec l'attirail réservé au nains paladins de Borarus, le bouclier et une grosse hache d'arme. Il a depuis peu une grande hallebarde. Il a récupéré également deux petites haches de lancé.

Trait héroïque : Ami d'un héros (Wyldor), âme soeur (Tharma)

Círyon

Círyon attendant ses compagnons de voyage

Elfe, Agent de confiance, Assassin 8

Joueur: Sidam

Titre: Aucun, soit-disant Maître marchand de la Guilde du Trésor National

Histoire : Círyon est un elfe, agé de 208 ans. Il est né dans famille descendante des Unynduils mais dévouée au clan Ilsuniirs au pied du Pic Solitaire dans une cité souvent persécutée par les attaques des Nielerims. C'est de cette persécution qu'un camp de formation à été créé pour former l'élite des Canendils aux secrets de la guerre et entre autre de la dissimulation et de l'infiltration. Suite à son retour victorieux de sa mission visant à tuer le "Vieux Luc", un stupide humain ayant trop d'influence sur un membre de la famille royale, c'est tout naturellement que le roi lui a donné une autre mission: Un des enfants du roi est parti à l'aventure avec un groupe nommé les Justes, et sont sur une piste d'une attaque massive des Nielerims. Le roi demande que son petit-fils soit surveillé et protégé éventuellement contre toute menace.

Après avoir filé le groupe durant quelques jours, et vu la défaite cuisante de Ulfar, Ciryon décida de prendre les choses en main pour être plus a même d'intervenir si quelque chose se passait mal. Il choisit donc de se déguiser et de choisir une couverture pour la mission.

Tyrion est un honnête marchant elfe abandonné à la naissance et éduqué dans la province de Namisse. N'ayant plus de maison ni de famille d'adoption depuis longtemps il fait du commerce allant de ville en ville depuis plus de 30 ans. Ses années d’expérience ont développé ses compétences de combat à distance, à force de subir les aléas de la route. Il rencontre sur son chemin les Justes et est rapidement entraîné dans leur quête pour sauver le monde!

Trait héroïque : Ami d'un héros (Menegas)/Trait distinctif (brûlure au visage suite à des boules de feu)

PNJ

Familles et proches

Astarfel et Eryl Vormal

Eryl est la fille de Cassandre et Nedmir; C'est une petite blondinette âgée de trois ans. Elle est assez calme pour une gamine de son âge, et semble déjà développer un intérêt pour la magie. Ses parents sont assez confiants en ce qui concerne l'Évaluation qu'elle devra passer à cinq ans.

Son petit frère Astarfel est encore trop petit pour s'intéresser à quoi que ce soit. Âgé de cinq mois, il vient juste de comprendre qu'il a des mains et des pieds et que les manger n'est peut-être pas une très bonne idée.

Depuis que Cassandre est partie, c'est surtout leur grand père Alytor Val'Shia qui s'occupe d'eux, surtout quand Nedmir est au travail.

Farteg de Merthy

Farteg.jpg

C'est le fils d'un des vassaux d'Ulfar. Son père, le seigneur Yrul de Merthy, s'était placé clairement du côté de Thanaos Enweil lors de la précédente guerre et Ulfar a donc pris son fils comme écuyer afin d'avoir un moyen de pression sur son vassal. Vassal qu'on murmure encore près à soutenir une rébellion contre le nouveau pouvoir en place… Farteg n'avait que six ans quand il a été enlevé à son père et ne l'a plus croisé depuis. Il a aujourd'hui peu de souvenirs de son enfance à Merthy, si bien qu'il lui arrive même d'appeler par erreur Ulfar « père ». Désormais, l'écuyer est presque un homme et voue une loyauté sans faille à son commandant. Celui-ci, au cours des années, a réussi à former simplement mais efficacement Farteg. Mais qui sait ce qu'il adviendrait s'il retombait sous l'influence de son vrai père ?

Pour ses quatorze ans, Ulfar a offert à son écuyer un poney, simplement dénommé Ange, auquel celui-ci tient énormément.

Farteg est un peu rondouillet, se laissant aller via son statut. Mais Ulfar est motivé pour le faire mouiller se chemise afin qu'il devienne un homme, un vrai. Ulfar voit en lui un futur vassal en qui il pourra remettre toute sa confiance et s'appuyer pour asseoir son autorité dans la commanderie de Baranré.

Enfin, l'écuyer Merthy est blond, et pas très très grand pour un humain, ce qui plaît assurément à Ulfar !

Irucia Nielerim

Irucia Nielerim est une belle elfe noire qui parle peu d'elle essentiellement parce qu'on lui parle peu. Ce que les Justes savent avec certitude, c'est que l'elfe noire était une guerrière chargée de la défense de l'avant-poste dans lequel était torturé Menegas. Elle s'est rendue lors du combat final et Earthén a décidé de lui épargner la vie et d'en faire une prisonnière. Pour qu'elle ne soit pas identifiée, elle est depuis peu déguisée en lépreuse et est présentée comme la sœur malade de Cassandre, ce qui évite qu'on l'approche trop.

Depuis qu'elle est arrivée à la surface avec le groupe, elle ne cesse d'être source de conflit entre les Justes. Earthén veut la ramener sur le droit chemin et lui rendre progressivement sa liberté alors que Menegas et Cassandre veulent l'abattre pour les méfaits commis par sa race. Maegnot, qui était au départ pour l'exécution, commence à changer de bord par respect pour son ami humain. Ainsi, pour l'instant, le Père de Platine la protège, mais pour combien de temps ?

Bien que la magie de Cassandre ait été au départ nécessaire pour que la prisonnière puisse s'exprimer, elle a rapidement appris des rudiments de sardorien et discute souvent avec son protecteur. La relation entre les deux individus devient de plus en plus complexe : d'un côté, Irucia voit en Earthén un sauveur et un protecteur, compréhensif et amical ; de l'autre, le prêtre a du mal à admettre qu'il est attiré physiquement par sa prisonnière. Pour se justifier, il tente de se persuader que ces discussions avec Irucia lui apporteront quelques réponses aux interrogations qui le hantent, mais y croit-il vraiment ?

La foi d'Earthén pourrait-elle revenir grâce à une créature des enfers ? Irucia est-elle consciente que ce qui la garde en vie pour l'instant n'est autre que l'amour improbable que lui voue secrètement le prêtre ?

Le vieux Luc

Cette illustre personne a sa page dédiée.

Nedmir Sin'Vormal

Nedmir.jpg

C'est le mari de Cassandre. Ils se sont rencontrés à Wendawin. Ils ont deux enfants : Eryl et Astarfel.

Nedmir est un homme mûr (une trentaine d'années). Il porte des cheveux bruns assez longs et une barbe, que Cassandre trouve sexy ! Il est une demi-tête plus grand que Cassandre, et svelte. Il a des yeux totalement noirs.

Il est né à Akia. Il a été repéré à l'âge de cinq ans par les Wendaliens et vit depuis à Wendawin. Il a très vite perdu contact avec sa famille. Il se rappelle avoir deux grands frères et une petite sœur, qui eux ne sont pas devenus mages.

Nedmir est un Nécromancien pas trop mauvais. Il est très admiratif du Directeur de sa Guilde Luhan Medri'Lin qui est une des personnes qu'il respecte le plus au monde. Il exerce actuellement un poste de bibliothécaire dans la section Nécromancie à la Grande Bibliothèque des Arcanes.

Comme la plupart des mages de sa génération, il n'est que peu sorti de Wendawin. C'est pourquoi il n'était pas tout à fait d'accord pour que Cassandre parte à la recherche de Menegas, et ce d'autant plus qu'il savait que celui-ci avait eu le béguin pour elle à l'époque de l'Éveil des Justes.

Nedmir n'a rien d'un aventurier, contrairement à sa femme. Il aime beaucoup son metier, et aimerait devenir Directeur de la Grande Bibliothèque des Arcanes. Il aime arpenter les rayons de grimoires, sentir la poussière d'âmes tout autour de lui. Et, il n'y a aucun endroit au monde où la poussière est plus dense qu'à la Bibliothèque.

Cassandre aime son calme et sa spontanéité. Elle a trouvé en lui un mari, un ami et un confident.

Tharma et Goddi Graheim

Tharma.jpg

Tharma est la fille du paladin de Borarus Nordok. Nordok est un des paladins qui défendirent Baranré lors des attaques des magiciens et des justes. Suite à la prise de la commanderie, il se ralia à la cause des justes et fit parti des nobles paladins qui firent la charge finale qui força Irnym à se rendre.

Ce fut ainsi relativement facile à Ulfar de demander la main de Tharma à son père, celui-ci étant plus que ravi qu'elle épouse un tel combattant et leader.

Tharma est une naine très douce et très posée mais qui a malgré tout un sacré caractère. Il ne faut pas que son cher et tendre la prenne pour une truffe, sinon, malgré son courage et se témérité, il en a peur comme des chat de l'eau.

Physiquement c'est une naine généreuse mais toutefois très belle.

Ulfar et Tharma ont un fils, Goddi. C'est pour l'instant un jeune nain très turbulent qui promet de faire un paladin survolté!

Alliés

Maveb Banêil

De l'époque où il n'était qu'un enfant, le marquis de Tanéïr n'oubliera jamais les singuliers visiteurs que sa mère et lui avaient décidé de soutenir pleinement et qui allaient devenir en quelques mois des personnalités majeures de la Province de Sardoréan. Il ne manque d'ailleurs jamais de rappeler à sa cour à quel point il a été visionnaire à l'époque et il est vrai que cela lui donne une certaine autorité.

Après avoir été couronné le jour de ses quinze ans, il a rapidement pris les affaires en main et sa mère n'est aujourd'hui plus qu'une conseillère. Une conseillère vieillissante, qui plus est. Mais les deux s'aiment toujours tendrement et ont bel et bien prouvé qu'une régence peut se dérouler dans le calme.

Thanos de Lini

Plus grand chevalier de la cour de Tanéïr, Thanos est un fier et puissant humain, fils cadet du seigneur des îles de Lini. Son frère étant l'héritier légitime, lui fut envoyé à la Tour des Marchands pour servir d'écuyer puis défendre le Marquis. Depuis, il n'a pas quitté son seigneur et maître dont il est devenu le champion.

Au combat, il porte une magnifique armure de plaques. Son heaume est orné d'un long plumeau rouge et il porte également une cape de la même couleur. Au dos de sa cape, on peut apercevoir un saumon d'or, emblème de sa maison. Il manie une belle épée bâtarde et n'a jamais été vaincu jusqu'à aujourd'hui, même si lors de leur premier duel, Ulfar Graheim a bien failli le battre. Depuis, les deux chevaliers vivent une aimable rivalité qui les amuse autant tous les deux chaque fois qu'ils se croisent.

Sous son casque se cache un visage rude aux yeux verts. Ses cheveux mi-longs et à sa barbe de trois jours sont d'un noir profond mais que l'âge commence à teinter de blanc. De taille moyenne pour un humain, il est toutefois très musclé et porte sa lourde armure sans gêne.

Wyldor Ulrat

Wyldor.jpg

Ancien compagnon des Justes, fidèle général de leur armée, celui qui n'était à l'époque qu'un paladin idéaliste s'est retrouvé propulsé au rang de Capitaine de Platine. Il prend son rôle très à cœur et malgré les menaces, malgré les disputes et malgré les ennemis qui guettent, il continue d'exercer le pouvoir.

Sa belle tête blonde presque juvénile a subit le passage des années et des difficultés rencontrées en chemin. Désormais, son visage est bien plus sévère et son regard ne s'apaise que lorsqu'il se tourne vers sa femme, Dailna Ofurn, fille aînée du Commandant de Langors. Le couple est très uni et le beau-père était l'un des premiers seigneurs à s'être rallié aux Justes à l'époque.

Les tensions qui sont apparues progressivement entre le Capitaine de Platine et le Père Earthén ont profondément affecté le premier, qui s'est vu abandonné par son mentor. Il attend toujours des explications sincères et aura probablement du mal à revoir un jour Earthén comme un ami. Alors que ce dernier rêvait d'un clergé idéal, purifié, et au final ne faisait pas grand-chose, Wyldor a préféré faire des concessions pour pouvoir prendre au moins quelques mesures contre le fanatisme religieux qui pourrissait le Paladinat.

Le couple a récemment été attaqué au sein même du Palais irnyan par des démons envoyés magiquement par Laaraun. Seule une intervention de dernière minute des Gardiens de Sardoréan a pu les sauver et le Capitaine porte depuis ce jour une impressionnante cicatrice sur le torse, signature d'un démon de feu qu'il a lui-même vaincu.

Wyldor et Dailna ont trois fils et deux filles qu'ils chérissent profondément.

Ennemis

Croc d'Acier

Sa Majesté le Hrol des gobelins d'Ei'Net est une créature sadique, brutale et futée. D'après ses propres dires, il a gagné sa place en éliminant un à un les autres petits chefs de tribus et ambitionne de redonner à sa race un peu de grandeur, un peu de civilisation. Un de ses principaux objectifs semble être d'obtenir la reconnaissance officielle de son royaume par les humains des seigneuries environnantes, la baronnie de Civyln et le comté d'Erk-Nahl.

Sa garde royale est formée d'impressionnants gobelours qui lui semblent totalement soumis.

Le Hrol vit au sommet d'une singulière colline que les gobelins appellent le Tertre Coupé. Il a réussi à se faire construire un petit fortin de bois depuis lequel il dirige son domaine. Il porte une armure de cuir noire rafistolée, probablement piquée à un cadavre humain, et manie un terrible hachoir qui lui aurait valu son surnom.

Podrick Acelad

Fichier:Blason Acelad.png
Armoiries de la maison Acelad

Le fils du défunt Commandant de Platine de Baranré Kairan Acelad, vaincu avec son ami le Capitaine Enweil par les Justes il y a une dizaine d'années, avait réussi à échapper au nouveau pouvoir en place. Personne ne sait où ni par qui il a été élevé et son cas a plusieurs fois inquiété Ulfar durant ses années à Baranré. À juste titre puisqu'Acelad a finalement profité de l'absence prolongée du nain pour réapparaître et réclamer la cité. Arrivé avec quelques paladins visiblement dévoués, il voue une haine profonde à Ulfar ainsi qu'à ses amis, les soit-disant Justes.

Ses talents d'épéiste semblent comparable à ceux, célèbres, de son père. Il a vaincu Ulfar devant les portes de Baranré dans un duel singulier très bref et qui a bien failli virer au désastre. Seule l'intervention conjointe des Pères de Platine Earthén et Divar a pu convaincre Acelad de laisser la vie au fils de Goroth.

Podrick Acelad est plus grand que son père et encore plus athlétique. Brun, il porte une longue tresse et se rase soigneusement. Fier de son nom, il n'apparait jamais sans un tabard portant les armoiries Acelad.

Évènements importants survenus entre 155 A.L. et 163 A.L.

Connaissances accessibles via un jet de Savoir DD 15.

  • 157 : le Roi des Chuchoteurs de Qyaëran meurt. Les voleurs se battent pour sa succession, le chaos éclate dans la cité et les chevaliers du Marquis parviennent enfin à délivrer leur seigneur et à reprendre le contrôle du port.
  • 158 : des démons envoyés par Laaraun apparaissent à Irnym. Le Capitaine Wyldor et sa femme ne sont sauvés que de justesse par les Gardiens de Sardoréan. Ernylin déclare la guerre à une cité voisine et s'empare de ses richesses.
  • 159 : des Nielerims surgissent au cœur de la Forêt d'Idil et essayent d'installer une base avancée sur les terres des gnomes. Ceux-ci ne se laissent pas faire et une terrible guerre s'engage.
  • 160 : des troupes irnyanes viennent prêter main forte aux gnomes. Une légion de Faënilad arrive dans la forêt mais affronte les Nielerims sans s'allier aux gnomes.
  • 161 : les Nielerims finissent par quitter la Forêt de Daérrun et retournent dans les Racines Obscures. Les gnomes scellent magiquement la caverne responsable. Les gobelins du sud d'Idil fondent un grand royaume.
  • 162 : le marquis Maveb Banêil accède à son trône, sa mère quittant la régence.
  • 163 : le roi Erigor III tombe gravement malade et se retire dans son donjon.

Chronologie

Consultez le calendrier atemtulien pour de plus amples informations.

Prologue

  • 19 Braenian 163 A.L. : Maegnot vient trouver Cassandre et ils décident de retrouver Menegas.
  • 20 Braenian : Ils partent à pied, faute de moyens, pour Baranré.
  • 4 Ghorian : Célébration de la Libération de Sardoréan ; Maegnot et Cassandre traversent des villages en fête.
  • 7 Ghorian : Arrivée à Baranré de Maegnot et Cassandre.
  • 8 Ghorian : Départ pour le sud de Maegnot, Cassandre, Ulfar et son écuyer.
  • 27 Ghorian : Attaque des gobelins lors de la traversée de leur royaume.
  • 5 Thelan : Arrivée à Tanéïr, les voyageurs décident de se reposer un peu pendant une semaine le temps qu'un messager aille quérir Earthén.
  • 12 Thelan : Célébration de l'avènement de l'Empire d'An'Intur. À Tanéïr, Cassandre assiste au tournoi tandis qu'Ulfar, son écuyer et Maegnot vont se promener en ville.
  • 18 Thelan : Arrivée d'Earthén à Tanéïr.
  • 19 Thelan : À la lisière de Faënilad, un garde elfe conseille aux visiteurs d'aller voir du côté du royaume gobelin d'Ei'Net.
  • 24 Thelan : Rencontre avec les brigands gobelins dans les collines.
  • 28 Thelan : Négociations avec Croc d'Acier, entrée dans les cavernes, arrivée à l'avant-poste Nielerim, capture d'une elfe noir, libération de Menegas, Leirenos et son père Thernal tous au bord de la mort.
  • 2 Cuhman : Arrivée à Erk-Nahl en urgence pour que les elfes soient soignés.

Campagne

  • 6 Cuhman : Leirenos et Thernal Ilsuniir quittent Erk-Nahl pour aller alerter leur roi.
  • 12 Cuhman : Menegas s'éveille de son coma avec une amnésie complète sur les six derniers mois.
  • 13 Cuhman : Les Justes quittent Erk-Nahl mais se font aussitôt attaquer par cinq mages nielerims. Après le combat, le groupe retourne à Erk-Nahl où ils sont soignés.
  • 14 Cuhman : Les Justes repartent en direction de Faënilad pour que Menegas y soit soigné, ses souvenirs étant toujours très partiels.
  • 15 Cuhman : Des gobelins d'Ei'Net transmettent aux Justes un message de la part de leur roi : « N'oubliez pas vos engagements, étrangers ! ».
  • 17 Cuhman : Earthén reste à distance des elfes avec sa prisonnière Irucia Nielerim tandis que le reste du groupe marche dans la forêt jusqu'à un avant-poste.
  • 26 Cuhman : Un Canendil'Senrë arrive de la capitale et soigne Menegas.
  • 29 Cuhman : Les Justes rencontrent Sa Majesté le roi Celeldor Ilsuniir.
  • 3 Rîlan : Irucia est désormais déguisée en lépreuse et est présentée comme la sœur de Cassandre. Le Marquis Banêil refuse de laisser ses troupes aux Justes, craignant une attaque surprise du comte d'Arnidil. Ulfar fête son 73ème anniversaire.
  • 10 Rîlan : Cassandre fête ses 32 ans.
  • 11 Rîlan : À Arnidil, Earthén se trompe en récitant les Mots du clergé de Borarus. Les héros arrivent pourtant à être ensuite reçus par le comte.
  • 16 Rîlan : Lors d'un duel placé sous l'égide de Borarus, Ulfar est vaincu devant Baranré par Podrick Acelad, récemment arrivé en ville pour réclamer son dû. Le nain, sans terre, sans famille et sans dieu, abandonne temporairement le groupe en ne gardant pour seule compagnie que son écuyer.
  • 19 Rîlan : Earthén, Cassandre, Maegnot, Menegas, Irucia et Tyrion, un elfe marchand qui faisait route avec eux, arrivent à Irnym. Le soir, les héros dînent avec Wyldor. Celui-ci reproche à Earthén d'avoir fui de la cité alors qu'elle avait besoin de lui. Il refuse ensuite d'aider les Justes en Namisse : la théorie est douteuse, le plan bancal. Le lendemain, les héros repartent pour la caserne des Gardiens de Sardoréan située un peu plus au sud. Tyrion les accompagne à la recherche de nouvelles opportunités de vente.
  • 21 Rîlan : Les Gardiens expliquent à leurs invités qu'ils ne voient pas d'autre solution que prendre le pouvoir par la force en Namisse pour préparer le pays à une guerre violente. Ils n'aideront les héros ni officiellement, ni officieusement. Tyrion est de plus désormais lié au groupe, puisqu'il connaît sa mission secrète.
  • 22 Rîlan : Cassandre laisse une note au groupe indiquant qu'elle retourne auprès de sa famille. Maegnot voit une contradiction entre ses convictions anarchistes et la mission qui leur est confiée, il hésite. Ulfar n'est toujours pas revenu. Le reste du groupe décide pourtant de partir pour Nééhm.
  • 1 Nhôtan : Earthén, Irucia, Maegnot et Menegas ainsi que Tyrion arrivent dans la capitale namisse pendant la célébration du jour des morts.
  • 6 Nhôtan : Le comte d'Idil se proclame marquis, bravant ainsi l'autorité du marquis de Tanéïr, et entre par là en guerre.
  • 9 Nhôtan : Cassandre et Ulfar, qui se sont retrouvés à Irnym, arrivent à Nééhm. Ils retrouvent le reste du groupe et commencent à élaborer un plan. La nuit durant, Menegas, Cassandre et Tyrion assassinent Irucia pendant qu'Earthén discute à l'extérieur avec le Patriarche de Platine venu spécialement pour lui.
  • 10 Nhôtan : Malgré les précautions prises par les comploteurs, Earthén découvre le pot-aux-roses et enrage. La milice intervient et c'est finalement Menegas, accusé d'hérésie, qui se retrouve derrière les barreaux.
  • 14 Nhôtan : Le temple de Coestriul organise le procès de Menegas. Celui-ci est finalement lavé des accusations d'hérésie mais est enfermé deux mois pour son comportement inacceptable pendant le procès.
  • 15 Nhôtan : Earthén se réveille après avoir rêvé de Borarus et se découvre de nouveaux pouvoirs. Maegnot, Cassandre, Ulfar et Farteg partent contre l'avis d'Earthén pour Baranré afin de récupérer la cité. Tyrion reste à Nééhm pour préparer le coup d'état. Earthén fonde un temple.
  • 30 Nhôtan : Cassandre, Maegnot et Ulfar arrivent incognito à Baranré et les deux combattants participent à un tournoi visant à remarier Tharma.
  • 17 Yisan : Ernylin déclare la guerre à Url, officiellement pour une question de frontières.
  • 7 Irtan : Le garde Sirba se présente à Earthén, Tyrion, Cassandre, Maegnot. Ceux-ci pressentent un danger, menacent Sirba qui leur révèle être engagé par des inconnus pour les conduire dans une chaumière. Les héros se rendent au lieu en question et affrontent quatre puissants évocateurs Nielerims. Tyrion n'en réchappe que de justesse. Un agresseur est capturé et le groupe retourne en ville pour demander un procès, mais Nileth, un elfe noir Maître Évocateur de Wendawin, arrive au dernier moment pour sauver la mise de son subordonné.
  • 5 Oxedan : La Cour des Seigneurs se réunit à Nééhm, initialement pour discuter de la guerre entre Ernylin et Url. Earthén, Maegnot et Menegas y font irruption et demandent le pouvoir militaire pour préparer la lutte contre les elfes noirs. Cassandre, sous une fausse identité, assiste à la réunion, tout comme Tyrion.
  • 6 Oxedan : Un petit seigneur namisse tente d'abattre Earthén et ses alliés mais se fait écraser par les forces de Boïgar venues à la rescousse.
  • 7 Oxedan : Tyrion révèle sa véritable identité aux Justes.
  • 8 Oxedan : Après trois jours de tractations, les Namisses cèdent finalement le pouvoir militaire aux Justes présents. La menace elfe noire ne semble pas réellement prise au sérieux mais le coup d'état est l'occasion pour certains de satisfaire leur ambition en se rangeant du côté des nouveaux chefs.

Journal de Cassandre

En mémoire du barde Astarfel, la conjuratrice a décidé de tenir un journal des nouvelles aventures des Justes. Tous les soirs, avant de se coucher, elle sort sa plume et son encrier et se met au travail…

Article détaillé : journal de Cassandre.

Pensées d'Earthén

Les évènements de la campagne amènent nécessairement Earthén à réfléchir sur sa foi perdue, puis miraculeusement retrouvée.

Article détaillé : pensées d'Earthén.

Rapports de mission de Círyon

L'agent secret envoyé par le roi des elfes pour veiller sur Menegas envoie régulièrement des missives à son seigneur et maître pour l'informer de l'évolution de la situation.

Article détaillé : rapports de mission au Roi Celeldor Ilsuniir.

Plan machiavélique pour entrer dans la grande bibliothèque

Voici le plan que Cirion, Menegas et moi même avons élaboré.

Le grand bibliothécaire, qui est un des deux seul à détenir les clefs des archives, est vieux, et à une santé relativement fragile. Personne ne s'étonnera donc s'il tombe malade. La première tache consiste à trouver en ville un poison(de type laxatif) qui rende malade la grand bibliothécaire pendant une journée au moins. Pour cela, Menegas pourra se faire des contacts dans la pègre locale, mais nous essayerons aussi d'aller simplement chez un apothicaire. En effet, de nombreux médicaments ont des effets indésirables quand pris a forte dose. Il suffit alors de demander a l'apothicaire s'il n'y a pas d'effets indésirables pour avoir l'information recherchée...

En même temps, nous irons à la bibliothèque étudier la disposition de celle-ci, et étudier le comportement, catégorie sociale et vettement des bibliothécaires. Nous préparerons un déguisement de bibliothécaire.

Si cela réussit, il faut alors rendre le grand bibliothécaire malade. En effet, nous savons que le roi ne va que très rarement au archives (des rumeurs disent qu'il aurait peur de ce sombre lieux..), donc si le grand bibliothécaire était malade pendant une journée et un petit bout de la nuit, nous aurions une journée et une nuit entière pour consulter les archives. Pour cela, Tyrion étudie le plus possible les coutumes locales, anecdotes et géographie de la ville, et l'accent local, pour pouvoir passer pour un natif de cette citée. Nous élaborerons un déguisement qui permettra de faire passer Cyrion pour un humain: une immonde cicatrice le défigure, et ces oreils semblent avoir été coupés... il cache cela par honte derière un bandeau. Il nous faut ensuite trouver le servant chargé d'apporter la nouriture le matin au grand bibliothécaire. Une fois ce servant trouvé, nous lui proposerons une forte somme d'argent en échange d'un menu service( Ménégas fera péter les pots de vins ). Le servant pretextera un deuil famial touchant la famille de sa femme l'obligeant à s'absenter quelques jours. Il propose alors un remplacant: Cyrion. (Cyrion ayant évidement pris un nouveau noms: Narcé). Cyrion serait le frère dudis servant, gravement défiguré pendant l'incendie de sa maison. Depuis ce drame, il ne sort que très peu, ayant honte de son visage (ce qui explique que personne ne le connaisse...Habile). De fait, tant que ces cheveux et son bandeau cachent la (fausse) cicatrice, ce n'est pas chocant. (faudrait pas que sa effraie non plus...) . Le servant devra aussi "glisser" aux autres servants que son frère est un peu naïf et qu'il met beacoup d'ardeur à la tache, et qu'il ne faut pas s'étonner s'il fait des taches qui ne lui avaient pas été forcément atribuée. Pour parfaire la couverture, nous louerons une petite maison/chambre/appart relativement isolée dans la ville, et nous donnerons un peu d'argent au propriétaire et éventuels voisins pour leur demander de prétendre que Narcé habite ici depuis un certain temps.

Une fois cela fait, quand Narcé ira travailler, il apportera le petit déjeuner au grand biliothécaire, et l'empoisonera. L'idéal serait de d'attendre le jour ou le médecin royal demande au servant d'amener les medicaments du vieux bilbiothécaire en même temps que son petit déjeuner. En effet, dans des medicaments, un gout étrange ne sera pas suspect. Une fois celui-ci malade, Narcé jouera une fausse culpabilité auprès de médecin("c'est moi qui est apporté le petit déjeuné, et maintenant il est malade... Je devrais faire quelque chose pour lui... je ne sais pas, n'importe quoi, changer ces pots de chambres, ou que sais-je?" avec un léger accent de manant qui essaye de parler bien devant le médecin). Nacré va vider le pot de chambre bien remplit (il a une bonne chiasse(on appreciera ici le côté méca du narrateur)), et vole la clef de la bibliothèque. Cette étape sera facile, car il est notoirement connu qu'on ne sait pas bien soigner les maux de ventres, et que le remède le plus courant consiste simplement à endormir le patient en attendant que son corps, se débarasse de lui même de la maladie. C'est donc à un bibliothécaire endormi que Nacré vole les clefs.

Maintenant il s'agit de sortir du chateaux. Pour cela, Nacré fera semblant d'être malade (voire il prendra un tout petit peu de poison histoire d'avoir aussi la chiasse). Il suggerera aux autres que la maladie est probablement trèès contagieuse. Et aura tellement mal au ventre, que les autres servants, de crainte d'être contaminé, ne diront rien quand celui-ci partira.

Une fois en dehors du chateau, Nacré ira à la maison loué en son nom. Ici, il nous retrouvera, et ce changera en bibliothécaire. Il prend aussi un livre vierge, et de l'encre et des parchemins pour noter ces découvertes. Si on lui demande, Cyrion se fera passer pour un nouveau biliothécaire ,Liféd, qui a obtenu son poste par piston (cela aurait été une demande d'un cousin du roi pour un fils difficile qu'il n'arrive pas a caser et alcolique par exemple), et qu'il a de hautes relations (histoire qu'on ne l'embete pas). Une rumeur à ce sujet aura bien évidement préalablement été répendue. Une fois dans la bibliothéque, Cyrion s'introduit dans les archives avec la clef préalablement dérobée.

Pour partir, très tot lendemain, Cyrion qui a une réputation d'alcolique fera comme s'il comme s'il s'était pris une cuite a la bibliotheque. Il revient au chateau, et remet les clefs en réaportant le petit déj'. (il la remet pas forcement au même endroit si c'est vraiment trop dur, juste a un endroit crédible, genre une poche. )

Petite annexe: et quid de la magie? En effet, les archives sont sans doute protégées par magie. Mais tout porte a croire que la clef neutralise la protection.